01 août 2006

Divisé parfum et multiplié par touze

Pik :Bon alors je vais vous causer du film le parfum que j'ai vu dimanche dernier.
Je vous le dis tout de go : j'avais lu le bouquin du gars suskin avant d'aller voir le film (oui je lis des trucs sans images de temps en temps). Et j'y suis allé pour voir comment pouvaient être retranscrites les sensations olfactives du bouquin (et aussi un peu pour l'affiche très belle (et je le dis sans sourciller, pas comme la gonzesse de l'affiche...)
Et ben c'est pas si mal pour un film allemand ! lol En fait l'ambiance est plutôt inspirée (Chandler tu l'avais pas capté celui-là hein ?)
et les acteurs franchement bons (le dustin cabotine juste ce qu'il faut). Par contre où ça ne passe pas du tout, c'est à la fin : sans vous raconter le truc, une scène d'amour orgiaque (ouais une partouze en fait) décrite dans le bouquin m'avait déjà semblé un peu caterpillotractée à la lecture mais alors à l'écran ça arrive comme un poil de pubis sur la soupe ! Pour preuve, la salle a commencé à se marrer.
Donc sans révolutionner le bouquin, le film ne s'en tire pas si mal malgré une fin (la même que le roman il faut le reconnaître) qui arrive trop brutalement pour être crédible. Allez je lui mets un chtit 11/20 et on en parle plus !

Chandler : Ca sent plutot l'amour que tu portes à la rouquine ! ;) Et ca te permet surtout de tenir la conversation lors de soirée avec des greluches... un mec qui va voir un film comme ca, c'est comme les mecs qui aiment les animaux, on ne s'en méfient pas :)

3 commentaires:

larouquine a dit…

Sympa ce petit blog...;)

Chandler a dit…

Une fille extravertie pour un com introvertie c'est pas bon ca! ;)

Dolly_prane a dit…

Pik tu me deçois, ce film est une daube... certe joli mais une daube, faut etre sacrement megalo pour adapter un tel bouquin. On m'a sequestré et forcé à le voir... encore des sequelles, je me parfume avec du brut de fabergé...