08 mars 2007

Les amants du spoutnik.

Pik : K. est amoureux de Sumire, mais celle-ci n'a que deux passions : la littérature et Miu, une mystérieuse femme mariée. Sumire, d'abord occupée à l'écriture d'un roman, se met à travailler pour Miu, négociante fortunée en vin. Un voyage en grêce avec cette dernière et Sumire disparait sans laisser de trace...

Un résumé comme ça pourrait vous faire classer ce bouquin soit dans la catégorie "Arlequin champion de l'amour" soit SAS (et ses bonne vieilles couverture poitrinaires, ah là là...) et pourtant vous auriez tort (si, si, vous auriez tort : je l'ai lu).

Il règne entre les lignes de ce roman de Haruki Murakami, comme une langueur, presque une vie au ralenti où K, jeune prof et narrateur, nous livre ses ressentis sur cet amour impossible avec Sumire et sur celui improbable entre cette dernière et Miu. Je ne suis pas un grand connaisseur de la culture nipponne mais je trouve qu'on y ressent, comme dans les films de Kitano, cette sobriété (voire cette froideur) où les sentiments sont simplement dit, comme des faits, avec une émotion toujours enfouie et jamais en surface.

C'est donc un roman assez différent (dans son style) des romans occidentaux habituels ce qui n'est pas pour me déplaire et il vous en reste plus une atmosphère éthérée qu'une intrigue proprement dite. En plus avec un titre aussi classe et mystérieux et une première de couverture aussi belle, pourquoi bouder son plaisir ? A lire !

12 commentaires:

Eva a dit…

en quelques mots : titre et couverture accrocheurs, résumé alléchant, bonne critique Pikienne alors oui pourquoi pas
donc voilà mon adresse afin de recevoir le bouquin :
Eva Longoria
1 allée voir Sijysuis
05507 Blogosphère

bas oui tant qu'à faire, si tu l'as déjà lu ...

pik a dit…

Si c'est Eva longoria qui ouvre la porte, je te l'apporte moi même ;-)

La môme a dit…

Ah ben ça y est, Chandler parti, et on drague sur fucktélérama. Elle est belle la jeunesse. Bon, pour revenir au sujet, j'essaie tant bien que mal de lire La fin du monde (je crois) du même auteur. J'avais décidé, il y a peu de me mettre à la littérature japonaise, mais j'avoue que le peu que j'en ai lu (trois pages vers une heure du matin) m'a donné envie de dormir. Je trouve cela si étrange qu'on dirait qu'on rêve. Et du coup, moi je m'endors.

Eva a dit…

Pik :depuis quand tu fais des infidélités à Scarlett ? En tout cas tu as de l'humour et c'est appréciable

la môme : meuhhhh nan, il drague pas, il taquine c'est pas pareil !par contre le coup du bouquin soporifique c'est pas mal !

j'avoue tout de même avoir peur de la dite lenteur du récit ! j'ai peur de m'ennuyer !

pik a dit…

Nous sommes un couple libéré avec Scarlett (bon surtout elle en fait)...Pour ce qui est du somnifère : déjà c'est un tout petit bouquin et perso je l'ai pas trouvé chiant du tout. C'est du sushi pour vous convaincre ! Makitique était ptet pas terrible non plus : ça chie mine de rien dans la colle à la fin... (voix de denisot "désolé")

Eva a dit…

Ok Pik t'as des actions chez 10/18 et je vais acheter le bouquin histoire de ne pas faire baisser le montant de tes parts !

lectureusement vôtre

Eva a dit…

pas de news ?

quoi Chandler a été kidnappé par al kaïda ? Oo

bon je retourne à ma programmation des nouveaux articles ;o)

kiss

La môme a dit…

Bon c'est pas le tout, mais vous êtes où????

pik a dit…

Chandler est malade (j'te jure) et moi je suis aux toilettes...on revient lundi

Eva a dit…

OK D'acc !

vous avez abusé de l'harissa qu'il a ramener de vacances ou quoi ?

La môme a dit…

Fais la bise à Chandler (de loin). Et une à toi aussi, mais après les chiottes steuplaît.

Larouquine a dit…

Un article! Un article! C'est vrai quoi, je commence à trouver le temps long moi...